Téléchargement fichiers le XIX siècle











La société française au XIX siècle
Les ouvriers au XIXe siècle
La bourgeoisie au XIX siècle
Les campagnes au XIX siècle
Le XIX siecle les villes
La population de la France au XIX siecle
Téléchargement fichiers le XIX siècle
XIX siècle exercices en ligne
Vers la démocratie
La revolution industrielle
La société française au XIX siècle
L'ecole de la République
L'empire colonial
Les artistes du XIX siecle
LE XIX SIECLE CYCLE III








La paie des moissonneurs
Les campagnes au XIX siècle
Paysans et chatelains
Greve a St Ouen
Patisserie Cloppe


La bourgeoisie au XIX siècle
La bourgeoisie



Le travail des enfants au XIX siècle
Les ouvriers au XIXe siècle
La presse au XIX siècle
Le cinématographe
Le premier tour de France
Liberté de l'enseignement
Maurice Garin
La famille Fenouillard
Les expositions universelles







XIX siècle exercices en ligne


Correction XIXsiècle inscription
Paris petits métiers XIX siècle

CHAPITRES

Questionnaire

Les textes

Résumé

Téléchargement
SOMMAIRE

ATLAS HISTORIQUE

TEXTES ET DOCUMENTS

Lexique
INDEX
INDEX

FRISE CHRONOLOGIQUE

Accueil

Géographie

Sciences

Mathématique

Français

Histoire

Anglais

La société française au XIX siècle

La société reste très inégalitaire les trois quarts des français n'ont pas accès à l'instruction, sont mal logés, mal nourris. Mais il existe aussi des millionnaires, banquiers, industriels importants. L’urbanisation et l’industrialisation ont favorisé chez les français l’apparition de nouveaux comportements culturels.

La société rurale

La paie des moissonneurs

Tableau de L Lhermitte, 1882

Au début du XIX siècle, la majorité des français vivaient encore à la campagne. La société rurale était partagée entre les notables (riches paysans, bourgeois, châtelains, curés …), qui menaient une vie relativement aisée et les paysans (petits propriétaires, fermiers, ou métayers), dont les conditions de vie étaient difficiles.
Ces derniers travaillaient durement et habitaient des chaumières peu confortables. Beaucoup utilisaient encore des outils rudimentaires comme la faux et la faucille, alors que dans les grands domaines du Bassin parisien, on commençait à se servir de la moissonneuse et de la batteuse à vapeur.
L’exode rural ne cessa de progresser au dix-neuvième siècle, favorisé par le développement des transports. Du fait de la croissance de la population, les terres devinrent insuffisantes pour que tous aient du travail et de nombreux paysans partirent s’installer en ville et travailler dans les usines.

  

POUR EN SAVOIR PLUS:
Les campagnes
Les campagnes

Visite de la  chatelaine

Les paysans habitaient des chaumières peu confortables, contituées d’une pièce unique, avec un sol de terre battue.

Cliquer sur les images pour les agrandir

Le peuple des villes

Une grève à Saint -Ouendans la banlieue de Paris
Tableau de P.L. Delance

La bourgeoisie

La prospérité économique du XIX siècle profita peu aux ouvriers  enrichit fortement la bourgeoisie. La disparition de la noblesse lui laissa le champ libre dans la vie politique à laquelle elle prit une part importante.
La grande bourgeoisie , constituée des familles de banquiers, d'industriels et d'homme d'affaires, menait une existence luxueuse. La moyenne et la petite bourgeoisie (fonctionnaires, employés de banque ou de chemin de fer, avocats, médecins) vivaient plus simplement.

La pâtisserie Cloppe au rond-point des Champs-Elysées à Paris
Tableau de Jean Béraud

POUR EN SAVOIR PLUS:
La bourgeoisie
La bourgeoisie

Voir: la bourgeoisie à travers les tableaux de J Beraud

La croissance démographique et l'exode rural entraînent un accroissement des villes, en nombre et en taille. Les industries s'y installent pour trouver de la main d'oeuvre. De nouveaux quartiers se créaient autour des entreprises industrielles et commerciales. En un siècle, en Europe, les villes de plus de 100 000 habitants passèrent de 40 en 1850, à 180 en 1914. Le peuple des villes est divers. Il se compose d'artisans et d'ouvriers, avec des conditions de vie sont souvent misérables, et de la bourgeoisie, avocats, médecin, hauts fonctionnaires, rentiers.

  

Ouvriers et artisans

Le développement de l'industrie entraîna l'augmentation du nombre des ouvriers. Les hommes, mais aussi les femmes et les enfants, effectuaient un travail souvent pénible, jusqu'à quinze heures par jour, pour un maigre salaire, et vivaient dans des logements insalubres. Peu à peu, ils s'organisèrent pour réclamer des salaires plus justes et de meilleures conditions de travail et de vie. Sous le second empire, quelques mesures comme le droit de grève améliorèrent leur sort.

VOIR: le  travail des enfants

POUR EN SAVOIR PLUS:
Les ouvriers
Les ouvriers

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

De nouveaux comportements.

Le recul de la pratique religieuse.

Les citadins et en particulier les ouvriers, vont moins à l’église. Les mariages, les enterrements civils et le divorce se développent. A la campagne, la pratique religieuse reste très importante, mais le curé et l’instituteur sont parfois en concurrence, en ce qui concerne les enfants et leur éduction.

  

La diffusion de l’instruction.

La société ressent un grand désir de s’instruire. Savoir lire, écrire et compter devient  un droit pour tous les citoyens et un instrument de promotion sociale. Toutefois, l’enseignement secondaire et supérieur ne touche qu’une très petite partie de la population.

Les loisirs populaires.

Au cours du XIXe, le temps de travail diminue et les milieux populaires disposent d’un peu plus d’argent. De nouveaux loisirs se développent, sorties à la campagne, bals dans les guinguettes, cafés concerts,  cirques, fêtes foraines. Le cinéma apparaît en 1895, avec une projection des frères lumières.

Les expositions universelles.

Les grandes villes d’Europe comme Londres et Paris réunissent périodiquement de grandes expositions qui connaissent un succès important  auprès de la population. On y montre les machines et les techniques les plus modernes ainsi que des produits du monde entier.

  

La famille Fenouillard 1893

 "L'enseignement de la liberté"

Le sport attire beaucoup de monde. Les jeux olympiques renaissent vers 1896.

Le tour de France est lancé en 1903 et devient très vite populaire.

Cliquer sur les images pour les agrandir

VOIR: la presse

VOIR: le cinématographe

VOIR: le premier  tour de France
Cliquer sur les images pour les agrandir
Cliquer sur les images pour les agrandir

Le vainqueur du 1er tour Maurice Garin

  

Cliquer sur les images pour les agrandir

La vente des journaux progresse considérablement. La littérature, les magazines, les journaux pour enfants et la bande dessinée sont en essor.

VOIR: les expositions universelles

La société

La société rurale

Le peuple des villes

Téléchargement

RETOUR

EN LIGNE

Les ouvriers au XIX siècle

Raisons du départ vers la ville

Réussir par le travail

La littérature: Emile Zola

Ecouter le texte

VRAI ou FAUX

Texte à trous

EN LIGNE
CLIQUER

LIENS

GALERIE DE PORTRAITS

Correction

VOIR: les petits métiers