Téléchargement fichiers le XIX siècle











Le travail des enfants au XIX siècle
Cité ouvrière
Atelier de tissage
Usine sidérurgique XIX siècle
Le marteau pillon
L'usine du Creusot 1847
Tour Eiffel
Une filature mécanique XIX siècle
Une filature en 1850



La revolution industrielle
L'exploitation des mines
Le travail des enfants au XIX siècle
La révolution scientifique
La révolution des transports
Les débuts de l'automobile
Les débuts de l'aviation
Début du chemin de fer
Le XIX siècle les usines
Le travail des enfants au XIX siècle
Téléchargement fichiers le XIX siècle
XIX siècle exercices en ligne
Vers la démocratie
La revolution industrielle
La société française au XIX siècle
L'ecole de la République
L'empire colonial
Les artistes du XIX siecle
LE XIX SIECLE CYCLE III











XIX siècle exercices en ligne

Atelier XIX siècle photo
Atelier XIX siècle photo
Atelier XIX siècle photo
Correction XIXsiècle inscription

CHAPITRES

QUIZ

Le texte

Résumé

Téléchargement
SOMMAIRE

Questionnaire

ATLAS HISTORIQUE

TEXTES ET DOCUMENTS

Lexique

FRISE CHRONOLOGIQUE

Accueil

Géographie

Sciences

Mathématique

Français

Histoire

Anglais

Cliquer sur les images pour les agrandir

De nouvelles façons de produire.

La machine à vapeur permet d’utiliser de grandes machines, pour produire très rapidement de grandes quantités. Les machines sont très encombrantes et réclament beaucoup de main d’oeuvre. On construit donc, près des villes ou des mines, de grands bâtiments, où les machines et les ouvriers sont rassemblés. Ce sont les premières usines. Avec le temps, les usines deviennent très grandes et, produisent de plus en plus.

Dès le début du dix neuvième siècle, dans les industries mécaniques, dans la sidérurgie et dans les industries textiles, de grandes usines apparaissent.  La France se transforme avec l’apparition de grandes régions industrielles. Près des mines de charbon, des villes se développent.  Usines et cités ouvrières,  formèrent un nouveau paysage industriel, dans le nord de la France ou en Lorraine.


  

La grande industrie pouvait produire des quantités toujours plus grandes de rails, de tôles, de poutrelles, de tissus de coton. Les artisans ne purent résister à cette concurrence. Les petits ateliers n’étaient pas en mesure de répondre, à ces nouveaux besoins.  Aucun artisan ne pouvait acheter de machine à vapeur ou, de métier à tisser mécanique, ni de travailler aussi vite, que les nouvelles machines et de produire moins cher et de meilleure qualité.

Des milliers de travailleur indépendants,  devinrent ouvriers et, quittèrent leur village.

Un atelier dans une usine

Atelier de tissage

Mulhouse : cité ouvrière

VOIR: travail des enfants

Cliquer sur les images pour les agrandir

Le marteau-pilon

Cliquer sur les images pour les agrandir

L'industrie sidérurgique

  

L'usine du Creusot peinte en 1847

L’industrie, qui a fait le plus de progrès,  a été l’industrie sidérurgique, c'est-à-dire celle du fer et de l’acier. Le fer et l’acier ont remplacé le bois et la pierre. On utilise le fer pour la construction des bâtiments. En 1889, les visiteurs, de l'exposition universelle de Paris, découvrent un étrange monument, haut de 300 mètres et entièrement réalisé en fer. C’est la tour de l'ingénieur Eiffel. Elle montre, au monde, le triomphe de l'industrie.

  

Les usines sidérurgiques se sont multipliées, près des mines de charbon et de fer. Elles produisent la fonte et l’acier, nécessaires à la fabrication des nouveaux moyens de transport. Des millions de tonnes de rails, de poutrelles, de tôles, sortent des usines, qui fonctionnent nuit et jour.


Entre 1836 et 1855, les frères Schneider font, du Creusot, un atelier de constructions mécaniques, considéré comme un des plus vastes et des mieux outillés du monde. En 1840, l'invention du marteau-pilon révolutionne la production. Grâce à cet outil actionné par la vapeur, on peut désormais forger d'énormes pièces, pour les chemins de fer, les bateaux, les constructions métalliques, et pour l'armement.

VOIR: la construction de la tour Eiffel

L'industrie textile utilisait de plus en plus le coton, c’est une fibre légère, résistante et bon marché, que les bateaux, apportaient des Etats-Unis. La laine, elle, était importait  d'Argentine. L’Europe tissa pour le monde entier.

 

Le travail du coton se modernise. Dans les usines, la force motrice de la vapeur transforme le travail. Les machines  à filer et à tisser mécaniques remplacent le rouet et le métier à tisser.

L’industrie textile a été la première à mettre au point une machine spécialisée pour chaque travail à effectuer, égrenage de la fleur, filage et tissage. La plupart des machines utilisées ont été inventées par des Anglais, excepté le métier Jacquard.

Industrie  textile

Une filature début du siècle

Une filature mécanique à Mulhouse

Cliquer sur les images pour les agrandir

Cliquer sur les images pour les agrandir

Les  usines

La sidérurgie

Téléchargement

RETOUR

Le textile

Les usines

En ligne

L'organisation du travail

LIENS

Ecouter le texte

Industrie 1815

Industrie 1914

Développement

GALERIE DE PORTRAITS

Texte à trous

EN LIGNE
CLIQUER

Quiz

Cliquer sur les images pour les agrandir

Ateliers de la Compagnie de chemin de fer PLM (Paris Lyon Marseilles),

  

Cliquer sur les images pour les agrandir

Cliquer sur les images pour les agrandir
Cliquer sur les images pour les agrandir
Cliquer sur les images pour les agrandir

Correction